Thème 6

Visualisation et interaction dans les espaces virtuels

Description

Dans le le cadre du développement de ce nouveau thème de recherche au sein du laboratoire, il a été décidé de mettre une place une plateforme de visualisation collaborative immersive.

Quatre phases ont été nécessaires à la mise en place de cette plateforme.

  1. Une prise de connaissance des systèmes existants s'est faite en se rendant sur des salons comme Laval Virtual.
  2. S'en est suivie, une définition des besoins et la rédaction d'un cahier des charges.
  3. La troisième phase de prospection a été consacrée à la recherche d'entreprises capable de satisfaire nos besoins. La société Immersion basé à Bordeaux et leader français des technologies immersives et collaboratives innovantes pour le monde de l'industrie et de la recherche à été retenue comme prestataire de la solution.
  4. La dernière étape fut l'installation de la plateforme collaborative immersive et interactive, assurée par la société Immersion.
La plateforme est ainsi constituée d'une table tactile multipoints et d'un mur UHD immersif et tactile multipoints accompagné d'un technologie de tracking 3D et d'un logiciel dédié au travail collaboratif (Logiciel "Shariiing" de la société "Immersion").

L'objectif de ce thème est double:

  • favoriser de nouvelles pratiques d'enseignement de l'architecture par la simulation immersive
  • développer de nouveaux modes de travail collaboratif dans le domaine de l'architecture

Dans le cadre des perspectives de recherche, le travail s'attachera à:
  1. définir de nouveaux modes de navigation utilisant des objets tangibles et dédié à la visualisation de bâtiments architecturaux ou de zone urbaine combinant mur et table tactile.

    Les systèmes tactiles (tablette, table, mur) sont en plein essor. Pourtant peu de travaux proposent des interfaces à bases d'objets tangible reconnus par ces systèmes tactiles. L'objectif de cette perspectives de recherche est de développer des méthode de reconnaissance d'objets tangibles posés sur les systèmes tactiles et d'utiliser ceux-ci pour concevoir de nouvelles interface pour la navigation au sein de bâtiments architecturaux ou de zones urbaines. L'adjonction d'objets tangibles comme interface homme-machine va permettre de faire facilement des actions qui sont difficiles à appréhender en virtuel (comme le contrôle d'une rotation simultanément à une translation). Les résultats attendus sont, outre la possibilité de réaliser facilement des actions difficiles en virtuel, une appropriation rapide de ces nouveaux mode de navigation par les utilisateurs.
  2. proposer des solutions visant à faire de l'annotation 3D de bâtiment architecturaux dans un environnement de conception collaboratif synchrone.

    Les solutions proposées devront:
    • Proposer des modes de saisie d'annotation 3D simples tout en définissant un ancrage de l'annotation aussi précis que possible.
    • Déterminer comment afficher de manière pertinente les annotations 3D dans le cas de la navigation 3D.
    • Favoriser l'utilisation du BIM et des IFC pour gérer les annotations 3D

  3. étudier et améliorer la technologie existante des environnements de collaboration interactifs pour les usages éducatifs et professionnels l'architecture, l'ingénierie et le domaine construction.

    Le but poursuivi est dans un premier temps d'évaluer les avantages et les valeurs ajoutées de la collaboration numérique synchrone par rapport à celle non-numérique au travers de différentes interrogations:
    • Les bénéfices en terme de prises de décisions et de créativité sont-ils plus importants grâce aux outils actuels numériques de collaborations ?
    • Comment le passage au systèmes de collaboration synchrone influence-t-il les méthodes de collaboration existantes?
    • Comment la solution technologique particulière dans laquelle nous avons investie peut-elle s'adapter aux demandes existantes de l'architecture, de la construction et l'ingénierie ?
    • Quels sont les ressentis et les opinions des 'utilisateur sur les expériences de collaboration ?

Dans un second temps, l'analyse des réponses aux interrogations ci-dessus vont permettre de définir des axes d'améliorations des systèmes de collaboration. Ces axes seront mis en place afin de valider ou d'invalider la pertinence des choix faits et de quantifier au travers d'expérimentations leurs apports.



Participants